Site des phares de France

Les phares de la zone : Méditerranée

Phare de Senetosa

Phare de Senetosa

Phare de Senetosa
 
20100 Sartène
 Tél :
 Fax :
 Mail :  
 Site :  
 Map : Localisation sur Google map
 Social : Le phare sur Facebook
 + d'infos : Le phare sur Wikipedia

!--->!--->!--->!--->!--->
Phare actif Phare monument historique Phare visitable Exposition au phare Animation au phare Phare disponible à la location

 

Carte de la zone Méditerranée

Le phare de Senetosa a été construit tardivement par rapport au programme d'illumination de la Corse. Il a été conçu par l'ingénieur Zevaco. Les travaux ont débuté en 1889 et le phare a été allumé le 15 mai 1892.

Fin 2011, le phare de Senetosa est le premier phare à passer sous la responsabilité du Conservatoire du littoral, dans le cadre du transfert de la gestion d'une soixantaine de phares de l’État au conservatoire décidé en 2011.

Ce phare est remarquable par sa forme : deux tourelles cylindriques entourant le bâtiment technique et les logements des gardiens. Le corps de bâtiment est en pierre de taille. Chacune des tours qui le flanque à une fonction précise : l’une porte la lanterne donnant le feu blanc à éclats, l'autre a des écrans rouges à son sommet, servant à projeter un secteur rouge vers les directions dangereuses que sont la pointe de Latoniccia et les écueils des Moines.

Fonction Signalisation maritime
Localisation Sartène, Corse-du-Sud
Coordonnées 41°33′30″N 8°47′39″E
Construction 1892
Allumage 15 mai 1892
Nombre de marches  
Hauteur 14,5 mètres (hauteur de l'ampoule)
Élévation 54 mètres (haut-dessus des plus hautes mers)
Portée (milles marins) 22 milles (environ 40 km)
Caractéristiques du feu Feu blanc à 4 éclats /20 s
Caractéristiques de la lanterne Lampe halogène 180 W
Source lumineuse Optique de focale (en verre moulé)
Électrification 1988
Automatisation 1988
Protection Monument Historique Non protégé MH
Gestionnaire Conservatoire du littoral
Fréquentation  
Autre Phare en cours de restauration, pas encore d’expositions (selon le site du CELRL).