Site des phares de France

Les phares de la zone : Bretagne - Pays-de-la-Loire

alt

Phare de Tevénnec

Phare de Tevénnec

Phare de Tevénnec
 Phare de Tevénnec
29990 Île-de-Sein
 Tél :
 Fax :
 Mail :
 Site : www.pharesetbalises.org
 Map : Localisation sur Google map
 Social : Le phare sur Facebook
 + d'infos : Le phare sur Wikipedia


Phare actif Phare monument historique        

 

Carte de la zone Bretagne - Pays-de-la-Loire

Le phare de Tévennec participe à la signalisation du raz de Sein, passage maritime direct entre l’île de Sein et la pointe du Raz. L’augmentation croissante du cabotage au cours du 19e siècle rend nécessaire l’implantation des phares de Tévennec puis de la Vieille. Les chantiers de ces deux ouvrages permettent par ailleurs d’occuper les équipes travaillant sur Ar-Men, lorsque le mauvais temps leur impose un chômage technique. En 1869, les travaux débutent sur le rocher de Tévennec en attendant la construction de la Vieille (1879). Le chantier est conduit par l’ingénieur Paul Joly sur un projet de Léonce Reynaud, et l’ouvrage mis en service le 15 mars 1875. En 1875, le feu est fixe de secteur blanc et rouge. Il est alimenté au gaz le 10 novembre 1898, et automatisé le 7 février 1910. Le 27 août 1939, un feu auxiliaire directionnel scintillant de secteurs blanc et rouge est installé au sommet de la tourelle. En octobre 1994, des panneaux solaires assurent l’alimentation électrique du phare. Les éclats blancs ont une portée de 9 milles nautiques et les éclats rouges de 6 milles.

Le phare de Tévennec est une tour carrée de 11 mètres de haut et 2,40 mètres de côté pour une hauteur au-dessus de la mer de 30 mètres environ, construite en grande partie avec des pierres extraites de l’îlot. Sa particularité réside dans la présence d’une maison d’habitation pour le gardien et sa famille accolée à la tour, exemple de maison-phare inspiré de la villégiature de bord de mer et peu adapté à une situation aussi exposée. Cette erreur d’appréciation de la direction centrale a fait de Tévennec l’un des phares les plus difficiles à vivre de Bretagne. Vingt-trois gardiens se succèdent sur le rocher en trente-cinq ans, jusqu’à son automatisation en 1910. De nombreuses légendes sont liées à Tévennec, « l’un des lieux les plus étranges de l’histoire des phares » selon Jean-Christophe Fichou et Francis Dreyer. Le rocher était réputé hanté. Un plongeur a découvert que le râle évoqué par les gardiens est lié à un siphon formé par un creux de la roche qui devient bruyant quand la marée y pénètre.

Fonction  
Localisation Raz de Sein, Finistère, Bretagne
Coordonnées 48°04′17″N 4°47′43″O
Construction 1869 - 1875
Allumage 15 mars 1875
Nombre de marches  
Hauteur 11 mètres (hauteur de l'ampoule)
Élévation 28 mètres (au-dessus des plus hautes mers)
Portée (milles marins) 9 milles (blanc) et 6 milles (rouge)
Caractéristiques du feu Éclats blancs et rouges
Caractéristiques de la lanterne  
Source lumineuse  
Électrification  
Automatisation 7 février 1910
Extinction  
Protection Monument Historique Classé MH
Gestionnaire Association SNPB
Fréquentation Non visitable
Autre Pas d’expositions pour le moment. A terme, la SNPB espère en faire une résidence d’artistes mais aujourd’hui ils n’en sont qu’à la restauration.